Le château des Milandes : un lieu chargé d'histoire

June 12, 2018

C’est en 1937 que Joséphine découvre le Château des Milandes en Dordogne, bâti en 1489 par François de Caumont. Elle décide de le louer et s’y installe de façon permanente dans le domaine à partir de 1940.

 

 

 

Les belles années

Lorsque notre grand-mère épouse plus de 10 ans plus tard Jo Bouillon, notre grand-père, le 3 juin 1947, ils décident également d’acquérir le Château et les 300 hectares qui l’entourent. Les années qui suivent, Joséphine continue de développer le domaine en créant un véritable complexe touristique avant-gardiste, le « Village du Monde ».

Elle fera notamment construire un parc d’attraction et introduira un ramassage scolaire pour ses enfants et ceux du voisinage. La Tribu Arc-En-Ciel va à l’école de Castelnaud et bénéficie également de précepteurs qui leur enseignent la culture de leur pays. Jo était en charge de la gestion du complexe des Milandes : se furent des années joyeuses et mouvementées pour toute la tribu.

 

« Ce parc d'attractions reçu jusqu'à 250 000 à 300 000 personnes, raconte Angélique de Saint-Exupéry. On peut même dire que c’est Joséphine Baker qui a lancé le tourisme en Périgord. Elle avait racheté des maisons autour du château, elle a créé plusieurs restaurants et a même installé un hôtel de grand luxe, La Chartreuse. Une centaine de personnes travaillaient à son service. Elle avait monté une station Esso pour son frère, une boulangerie pour sa sœur, et organisé le ramassage scolaire pour ses douze enfants. Elle a fait venir ici l'électricité, l'eau courante, le chauffage central. Elle donnait beaucoup, et énormément de gens ont abusé d'elle. »

 

La fin des « Milandes »

Joséphine est souvent en tournée, et Jo Bouillon devient donc le chef d’orchestre des Milandes. Mais les désaccords sont très fréquents entre eux, et Jo Bouillon , las, quitte les Milandes en 1963 pour l’Amérique du Sud, et laisse à Joséphine la gestion des Milandes et des enfants.

Les dettes s’accumulent, et Joséphine n’est pas très bonne gestionnaire, au-delà d’un manque de temps. Dépassée par les travaux, les artisans peu scrupuleux et la gestion du domaine, notre grand-mère voit le château des Milandes être mis aux enchères en 1964. Malgré l’aide de Brigitte Bardot via un appel à la télévision qui permet néanmoins de gagner du temps, le château est finalement vendu pour un dixième de sa valeur en 1968.

 

Elle obtient un sursis grâce à la loi française pour rester au château jusqu’au 15 mars 1969. Cependant, lors d’une tournée, elle apprend que le nouveau propriétaire a déjà investi les lieux. Elle confie ses enfants à sa sœur et se barricade dans la cuisine. Les ouvriers, qui ont pour ordre de la faire partir du château, referment la porte derrière elle, profitant d’une de ses sorties pour aller chercher de l’eau. Elle passe la nuit devant la porte de la cuisine, dehors, et fait la grève de la faim. Elle sera transportée à l’hôpital le lendemain.

Ruinée, Joséphine accepte l’aide de la princesse Grace de Monaco qui lui permet d'obtenir une maison à Roquebrune pour le reste de sa vie avec ses enfants. 

 

Battante, notre grand-mère continuera à se produire sur scène jusqu'à sa mort en 1975 afin de rembourser des dettes.

De nos jours

Labellisé « Maisons des Illustres », le château rend hommage à l’une des femmes les plus remarquables du XXe siècle et pionnière du tourisme en Périgord. Les visiteurs y découvrent sa vie familiale au quotidien mais aussi sa vie d’artiste avec ses costumes de scène, les photos et les affiches qui ont marqué sa carrière. 

 

Le site est désormais ouvert au public et offre un grand nombre d’activités pour tous les âges. Le Château des Milandes est l’unique site du Périgord qui accueille un spectacle de rapaces, élevés dans une fauconnerie comptant près de 70 pensionnaires.  Des ateliers et animations sont également organisés pour les plus jeunes des visiteurs leur permettant de rencontrer les traditions de la fauconnerie et d’approcher au plus près les rapaces en se mettant dans la peau des fauconniers.

Les visiteurs peuvent également apprécier la beauté du parc des Milandes : les espaces paysagers ont été restaurés très récemment tout en préservant les plans initiaux de l’architecte paysagiste Julien Vacherot, à qui avait été confié la création et l’aménagement du parc et des jardins. Début 2018, le jardin a d’ailleurs reçu le label « Jardin Remarquable » par le Ministère de la Culture.

 

Autant de raisons qui rendent incontournable la visite d’un lieu chargé d’histoire, patrimoine architectural et paysager, où demeurent l’âme de notre grand-mère et le souvenir des combats qu’elle a mené.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Recents posts
Please reload

Copyright

2017 Clara & Jo Baker ®